IL TERRITORIO DI BERGAMO 1797

Je me suis souvent posé la question de l’organisation du territoire de Bergame (Bergamo) avant son organisation en une République en mars 1797. Bergame était l’une des provinces de la Terra Ferma (Terre Ferme) de la République de Venise. Elle comptait alors dans la Lombardie vénitienne avec Crema et Brescia.

♦ J’avais consulté il y quelques années une carte de 1782 extraite du Volume 3° «dell’Atlante novissimo stampato da Antonio Zatta». Cet Atlas est désormais accessible en consultation sur internet et la carte qu’Antonio ZATTA a réalisé sur Bergamo a constitué ma base de reconstitution des cartes que j’ai réalisées pour le Territoire de Bergame (1796-1797), puis la République de Bergame (1797-1798) et enfin le département du Serio dans le cadre de la République cisalpine (1798-1799).
La carte de référence de ZATTA porte le titre « Il Bergamasco diviso ne’ suoi distretti (1782) » soit le Bergamasque divisé en ses districts 1782.

♦ D’autre part, j’ai découvert récemment, grâce à internet, l’existence d’un ouvrage de 1777 écrit par Vincenzo FORMALEONI : « Descrzione topografica, e storica del Bergamasco dedicata alli Tre Stati Generali della Provincia Medesima» Venezia 1777 » Presso Gion Battista Costantini a Spese dell’Autore.
Cette Description topographique et historique du Bergamasque dédicacée aux trois Etats Généraux de la même Province constitue le pendant littéraire de la carte de Zatta … du reste FORMALEONI a ajouté à son ouvrage une carte qui ressemble beaucoup à celle de Zatta.

– 1 – Le Territoire de Bergamo en 1796-1797 selon la carte d’Antonio ZATTA de 1782
– 2 – Le Territoire de Bergamo en 1796-1797 selon l’ouvrage de Vincenzo FORMALEONI de 1777

Je ne vais pas reprendre le livre de Formaleoni dans son intégralité mais uniquement les points qui me semblent important pour cerner le territoire et ses divisions administratives, toutefois il me semble important de donner le plan dans son ensemble. Il suffira lors de cliquer sur un lien pour voir, quand il existe, le détail d’une partie.

L’ouvrage de Formaleoni se décompose en deux parties :
♦ La première partie comprend 64 pages :
Chapitre 1 Du Bergamasque
§.1 Origine de cette Province (Provincia).
§.2 Extension et limites de celle-ci.
§.3 Ses divisions et son Gouvernement.
Chapitre 2 De la Plaine
§.1 Limites de celle-ci avec le Brescian et avec l’Etat de Milan.
§.2 Des eaux qui baignent le Territoire de la Plaine de Bergame.
§.3 Division de la Plaine.
Chapitre 3 Juridiction de la Cité
§.1 De la Cité en particulier.
§.2 Des Corps Saints (Corpi Santi).
§.3 Quadra di Val Cavallina.
§.4 Quadra di Val Trescore.
§.5 Quadra di Calcinate.
§.6 Quadra di Mezzo.
§.7 Quadra d’Isola.
§.8 Communes de la Plaine et de la Montagne dont les habitants reconnaissent immédiatement les Juges de la Cité.
Chapitre 4 Localités de la Plaine soumises à d’autres juridictions
§.1 Quadra di Val Caleppio.
§.2 Podestarie de Martinengo.
§.3 Podestarie de Romano.
§.4 Podestarie de Lovere.
§.5 Podestarie de Cologno.
§.6 Fiefs de Malpaga et Cavernago.
§.7 Fief de Morengo.

Extension et limites du Bergamasque.
(…)
«Elle est la plus occidentale de toutes les Provinces vénitiennes de la Terre Ferme, avec comme frontière vers l’ouest l’Etat de Milan (Stato di Milano), au nord la Valtellina, à l’est le Brescian (Bresciano) et au sud le Cremasque (Cremasco) et le Cremonese au moyen de la Giarra d’Adda (Gera d’Adda) qui autrefois appartenait au Bergamasque et qui est aujourd’hui compris dans le Territoire de Cremona.»

Divisions et Gouvernement du Bergamasque
(…)
«Le Bergamasque se divise en 14 parties qui portent le nom de QUADRE, en outre on compte les 4 vallées (VALLI) les plus au nord, qui, du reste du Corps politique de la Province, sont pour ainsi dire tout à fait séparées, comme on le verra par la suite. Quelques unes de ces QUADRE sont placées dans la plaine et forme le Territoire de la plaine de Bergamo (PIANO), considéré à bien des égards comme Corps séparé des autres QUADRE , lesquelles étant totalement montagneuses, sont toutes également comprises sous le titre de Territoire de la Montagne (MONTAGNA), autre Corps qui, dans beaucoup de domaines fait pour lui-même mais qui avec l’union au premier, représentent le Territoire (TERRITORIO) de Bergamo civil et politique. En ajoutant ensuite aux QUADRE les VALLI séparées, se constitue naturellement la Province dans son intégralité, comme on le montrera plus tard.
Le chef de la Province est un noble vénitien, que la République envoie tous les seize mois avec le titre de CAPITANO. A ce dernier, sont soumise de façon indistincte toutes les communes du Territoire, même celles qui bénéficient d’une exemption dans les codes civils et militaires mais qui appartiennent à ces mêmes terres en tant que Communauté.
(…)
Beaucoup de ces QUADRE sont soumis à la juridiction de la Capitale de la Province et ses habitants reconnaissent immédiatement les juges de la Cité dans leurs différends personnels. Dans celles-ci, se trouvent certaines communes exemptées en partie, et gouvernées séparément, comme Martinengo et Romano, ou dépendantes en première instance pour une certaine petite somme d’un citoyen bergamasque, qui porte le titre de PODESTA comme à Lovere et Cologno
Chacune de ces QUADRE est représentée» par son propre Syndic général (SINDICATO GENERALE), et tous ces syndics unis aux deux députés (DEPUTATI) de Romano, et celui de Martinengo, au total immuable de 17, forment le Conseil du Territoire (CONSIGLIO DEL TERRITORIO), qui compose un des Trois Etats Généraux de la Provinces.
(…)
Suivant ainsi la principale et la plus certaine division, je partageai la description de cette Province en deux parties, dont l’une comprendra la Plaine, et l’autre la Montagne. »

Division de la Plaine
«Cette première portion de la Province bergamasque se divise dans un premier temps en 6 QUADRE dont les noms selon la note existante au Bureau Fiscal de la Cité sont les suivants :
Quadra di Val Trescore
⇒ Quadra d’Isola
⇒ Quadra di Val Cavallina
⇒ Quadra di Calcinate
⇒ Quadra di Mezzo
⇒ Quadra di Val Caleppio
.
Les habitants dans cinq de ces Quadre reconnaissent immédiatement pour leurs différends civils privés, ou encore en première instance pour n’importe quelle somme minimale, les Juges de Cité et la sixième dépend d’une Feudataire qui en porte le titre de Comte. En plus de la Plaine elle-même, il y a deux podestaries gouvernées séparément par deux nobles vénitiens et deux qui le sont par des citoyens bergamasques avec une autorité et une jurisprudence différentes comme on le verra plus loin. Les deux premières sont celles de Martinengo et de Romano; et les deux autres sont celles de Lovere et Cologno, desquelles il sera parlé en son temps après avoir décrit la Capitale et les Quadre dépendantes de sa juridiction.
 »

T♦ De la Cité (Città) en particulier
« Entre les deux fleuves Serio et Brembo dans la déclinaison déclin des montagnes, au sommet et au pied d’une colline, la belle ville de Bergame, capitale de la Province.
(…)
Il convient de diviser cette Capitale en deux parties, et d’en donner une idée juste en les décrivant séparément. Une partie à laquelle on attribue le titre de CITTA , sur le dos et sur la pente d’une montagne est construite en forme de demi-diamètre ovale de trois miles sur son pourtour. Elle est sur un site naturel très solide, et avec de bonnes murailles ceintes par la République, aujourd’hui garnies de solides fortifications avec des terrassements, des bastions et des courtines surtout dans la partie supérieure placée sur l’éminence de la colline. Ses murs sont en pierre, et dans la partie la plus haute de la ville, se trouve une ancienne forteresse, où il y a une école d’artillerie pour l’entraînement de la compagnie nombreuse de Bombardiers Nationaux. Il existe quatre portes tournées vers les quatre vents principaux , et qui portent les noms de S. Agostino, S. Giacomo, S. Alessandro et S.Lorenzo.
(…)
Les habitations sont divisées en 19 communautés de voisinage (VICINANZE),  qui dans le domaine spirituel sont gouvernées par leurs propres curés, et dans le temporel sont représentées par leurs syndics.
L’autre partie beaucoup plus grande et peuplée, est occupée par les bourgs (BORGHI), habités par beaucoup de familles nobles, et par un grand nombre de marchands et d’artisans,  impliqués individuellement dans le marché de la soie, du fer et de la laine. Parmi les bourgs importants et les plus nobles sont ceux de S. Leonardo et de S. Antonio , au milieu desquels s’étend une vaste fabrique quadrangulaire, où chaque année se tient la fameuse Foire de Bergame, appelée communément de S. Bartolomio , parce qu’elle commence deux jours avant la fête de ce saint et dure 15 jours. Huit grandes portes en forment l’entrée, et elle est entourée d’ateliers bien construits. Une belle fontaine de marbre occupe le centre, et rien ne manque à la commodité du trafic et des marchands qui y accourent de toute la Lombardie, des Suisses et des Grisons, de l’Italie, et d’autres provinces encore, avec quantités de marchandises de toutes sortes.
Ces deux bourgs sont entourés de murs , sans terre-plein , et autour sur une partie coule un canal très utile pour le commerce. Ce canal part du Serio sous la commune d’Albino, et passe entre Alzano Maggiore, et Alzano di Sopra et arrive à Bergame, et en repart pour irriguer ses campagnes. Le canal par lequel s’écoule la Seriola, fut autrefois à la charge de la Cité qui fit creuser au bénéfice du commerce des édifices et des moulins; et à Bergame il reçoit communément le nom de Serio , bien qu’il ne soit qu’une petite branche de ce fleuve.
Cinq autres sont les bourgs moins considérables, à savoir Borgo Pignolo, Borgo S. Tomaso, Borgo Palazzo, Borgo S. Catterina et Borgo Canale, qui tous réunis avec la Cité occupent un espace de sept miles italiennes.
La population de Bergame ne correspond pas à tant d’extensions de terrain, car entre la CITTA, les BORGHI, et les lieux suburbains, elle s’élève à 27 705 habitants, sans compter la garnison, et les étrangers. De ce nombre, il convient d’enlever 3 351 personnes, qui habitent dans des lieux suburbains, il reste dans la CITTA et les BORGHI seulement 24 356 habitants. Cette capitale compte à juste titre parmi les plus importantes de la Terre Ferme.
(…)
Le gouvernement politique vient de la République transmis à un Patricien, qui pendant 16 mois porte le titre de PODESTAT. Celui qui a été élu à cette charge, en grande pompe fait son entrée dans la Cité, où, à ses frais, avec brillant et avec une nombreuse Cour qui l’accompagne, il soutient l’autorité et la magnificence du Prince qu’il représente.
Le CAPITANO qui dirige toute la Province, comme nous l’avons observé précédemment, y fixe aussi sa résidence; et dans ses dépenses, dans la magnificence de son traitement et de sa suite, égale l’autre Représentant .
Trois autres nobles vénitiens, tous les trois ans, viennent comme des députés de la République, soit deux pour la Garde de l’argent public, également résidant dans la Cité avec le titre de CAMERLENGHI; et un autre avec le titre de CASTELLANO qui demeure dans le Château appelé LA CAPELLA.
Le gouvernement interne à la Cité revient aux familles nobles de Bergame, au sein desquelles se forme le Conseil (MAGGIOR CONSIGLIO) de 100 personnes qui interviennent pour résoudre les affaires publiques dans le gouvernement civil et économique.
(…) »

Des Corps Saints (CORPI SANTI)
« Autour de la Cité, il y a un certain espace de terrain qui s’appelle, je ne sais pas pourquoi les Corps Saints (CORPI SANTI), dans lequel se sont établis divers villages et localités suburbaines. Ce district, qui s’étend en dehors de la Cité de pas plus de deux miles, est irrigué par la Moria, torrent plutôt que fleuve, qui en descendant de Sorisole entre dans Bergame, et en sort pour irriguer les campagnes dépendantes. Il est également baigné par les eaux de la Seriola qui vient d’Albino, et lèche en partie les murs des BORGHI, comme cela a été dit. Le lieu le plus considérable, qui à une distance d’un demi mile se trouve en allant de la Cité vers la montagne, est le château au-dessus du mont S. Vigilio, dit de la Capella (…). Cette forteresse a déjà été construite par Gio. et Luchino Visconti pour la défense de la Cité en l’an 1356, elle fut ensuite rénover par la République avec d’autres œuvres fortifiées de sorte que, du fait du site et des constructions, elle réussit à être presque inexpugnable. Elle domine les collines voisines, et la Cité avec laquelle elle maintient une libre communication au moyen de routes souterraines, et où réside un noble vénitien envoyé par la République avec le titre de Castellano, comme cela a été dit plus haut.
Parmi les lieux compris dans les Corps Saints, certains sont compris dans le religieux aux paroisses de la Cité, et donc on peut dire qu’ils sont proprement suburbains; d’autres ont leurs propres et distinctes paroisses ou églises. Tous cependant sont également pour le temporel annexés à la Cité, et forment un seul corps avec elle. Selon les documents authentiques que j’ai consultés, les noms de ces Corps Saints, classés par ordre alphabétique, sont les suivants.
• Boccalone situé à l’est de Bergamo, sous la route qui mène à Seriate, à un mile de l’un et de l’autre.
• Brosetta localité située entre l’est et le sud éloigné d’un mile et demi de Bergamo.
• Campagnola également en-dessous de la Cité entre l’est et le sud, à seulement un mile.
• Colognola, S. Sisto Prepositura de la paroisse di Seriate, autre lieu situé au sud sur la route qui mène à Stezzano, à l’écart d’un mile des Borghi de Bergamo. Le nombre de ses âmes est de 521.
• Curnasco sur la route qui mène à Treviolo se situe à près de deux miles éloigné de Bergamo; et c’est un lieu habité par 394 personnes avec son curé.
Grumello del Piano petit lieu avec son église peuplé de 172 personnes. Il est installé à deux milesau sud sur la route qui mène à Osio.
Lallio , S. Bartolamio Arciprebenda et paroisse , auxquels sont subordonnées les paroisses de Treviolo, Curno, Albegno, Sforzatica, Stezzano , et Comon Novo. Il est installé hors de la route et à un peu plus de deux miles de distance des Borghi de la Cité; et sa population se compose de 269 personnes.
Redona, S. Lorenzo Cura de la paroisse di Seriate, contient 604 personnes, et reste éloigné vers le nord de un mile de Bergamo.
• Torre Boldone, S. Martino C. de la paroisse di Seriate est situé vers le mont sur la Seriola d’Albino à un mile et demi de la Cité.
• Valtezze, S. Colombano C. de la paroisse de Seriale, comprend 718 habitants; et éloigné de Bergamo de moins un mile.
• Val d’Astino situé entre les collines à l’ouest de la Cité contient un monastère bénédictin , et plusieurs familles de colons , qui y travaillent leurs terres.
» 

Quadra di Val Cavallina
«Parmi toutes les Quadre de la Plaine, dont les habitants sont personnellement soumis à la juridiction de la Cité, celle qui s’étend le plus au nord entre les montagnes, est la Val Cavallina. Pour cette seule raison, j’ai pensé à commencer par elle-même pour descendre ensuite méthodiquement aux autres plus basses, et les décrire toutes avec cet ordre que la topographie et leur position demandent précisément. Elle est enfermée entre des montagnes fruitières, au milieu se trouve le Lac de Spinone, étendu et riche en eaux , et navigable. L’étendue de cette Quadra est considérable, mais sa population ne s’élève qu’à 8 408 habitants. Il y a 18 communes, qui par ordre alphabétique sont,
• Berzio, église de S. Fermo de la paroisse de Mologno, est peuplée de 375 personnes. Elle se trouve sur la rive est du Chiero, à 13 miles de Bergamo.
• Borgo di Terzo, église S. Maria de la paroisse de Mologno, contient 434 habitants; mais sous cette même commune sont aussi les 37 personnes qui habitent dans Terzo, une autre église du nom de S. Michele de la même paroisse. (…). Ces deux localités, qui forment une seule commune , sont situées à l’ouest du Cherio , et sont distantes de 13 miles de Bergamo.
• Bianzano, église S. Rocco de la paroisse de Mologno, est composée de 211 personnes; et est située à l’ouest du lac de Spinone, éloignée de 18 miles de Bergamo (…)
• Colognola – Voir Mologno.
• Contrade di Soldo, une grande commune formée par de nombreuses communautés, qui dans le domaine spirituel est soumise à de nombreuses églises de diverses paroisses et qui sont :
→ Castro , église de S. Giacomo de la paroisse de Solto ,communauté qui contient 275 personnes; et est placée sur le lac d’Iseo, sous le torrent Timazzo , éloignée de 28 miles de la Cité. S’y trouve une fonderie publique de canons, qui existait auparavant à Ça dei Camozzi dans les dépendances de Venturosa, un lieu peu éloigné du Brembo, au-dessus de Villa d’Alme.
→ Esmate et Fumigano, église S. Gaudenzio de la paroisse de Solto , communautés de 106 habitants; situées sur une montagne à distance de 25 miles de la Cité.
→ Figadelli, église S. Michele de la paroisse de Mologno est une communauté habitée par 130 personnes. Elle est sur la rive du lac de Spinone à l’est, et loin de 18 miles de la Cité.
→ Fonteno , églises de S. Fauftino et Giovita dépendantes de la paroisse de Solto , comprend 303 habitants. Elle demeure non loin du lac d’Iseo, et à 30 miles de Bergamo par la route de Caleppio, et le lac d’Iseo.
→ Pianico, ou Bianigo , église S. Zenone dépendante de la paroisse de Solto, où elles comptent 272 personnes. Ces communautés  s’étendent sur ce cours d’eau appelée la rivière Lonet , qui communique avec le lac de Gaja pauvre en eau; et sont éloignées de 25 milles de Bergamo.
→ Soldo, église de S. Maria et paroisse dont dépendent dans le spirituel les églises d’Esmate, Riva di Soldo, Pianico, Selere, Castro, Zorzino , et Fonteno. Le nombre de ses âmes atteint 669, et il est distant de la Cité de 24 miles.
→ Zorzino et Gargarino , églises de SS. Ippolito et de Cassiano de la paroisse di Solto, auxquelles sont soumises 112 âmes. Elles se trouvent sur la rive du lac d’Iseo, à 24,5 miles de la capitale de la province, sur la route de Val Cavallina.
Toutes ces communautés qui composent la commune de Soldo, comptent en tout 1 937 habitants.
• Costa di Volpino, est une autre commune composée de quatre communautés et églises qui sont :
→ Aquilino, ou Qualino, église S. Antonio de la paroisse bresciane de Lovere, qui contient 612 âmes, et est à l’écart de Bergamo de 30 miles.
→ Ceradello, église S. Giorgio C. de la paroisse bresciane de Lovere , compte 215 habitants, et est loin de Bergame de 33 miles.
→ Corte, église S. Antonio de la paroisse de Lovere demeure éloignée de Bergamo 50.5 miles et compte 145 habitants.
→ Volpino, église S. Steffano de la paroisse de Lovere, habitée par 307 personnes, se trouve sur les frontières loin de Bergamo de 31 miles (…)
Tous ces lieux forment une seule commune qui compte 1 369 habitants.
•  Endine , église S. Giorgio sans rattachement à une paroisse, dans lequel se trouvent 565 habitants. Elle est située à l’extrémité nord du lac de Spinone , loin de 21 miles de Bergamo. C’est la commune Capitale de toute la Quadra.
• Entratico , église S. Martino de la paroisse de Mologno, est habitée par 382 personnes. Elle se trouve sur la rive de Cherio à l’est, éloignée de Bergamo de 12 miles.
• Gaurina et Piano sont deux communes distinctes sous une seule église de la paroisse de Mologno, sous l’invocation de S. Vittore, et sont peuplée de 468 personnes. Elles sont sur le site où naît le petit torrent Drio, qui débouche dans le Cherio face à Colognola; et restent distantes de Bergamo de 17 miles.
•  Grù ou Grono, église S. Maria de la paroisse de Mologno, située à l’est du Cherio près d’un petit lac, et loin de Bergame de 14 miles. En ce lieu, on extrait des pierres pour aiguiser les couteaux, et le nombre des habitants est de 360.
• Luzzana, église de S. Bernardino de la paroisse de MoIogno, à l’ouest du Cherio. Sa population atteint seulement 178 personnes, et est éloignée de la capitale de la Province de 12 miles.
• Mologno et Colognola, communes distinctes église et paroisse de S. Lorenzo sous laquelle se trouvent les églises de Ranzanico, Monasterolo, Spinone, Bianzano, Gaurina, Borgo di Terzo, Berzo, Terzo, Grono, Luzzana, Entratico, Vigano et Figadelli. Ils se trouvent l’un à l’ouest de Cherio sur le ruisseau Drio, l’autre à Levante miles 14 loin de Bergame. (…)
• Monasterolo, église S. Salvatore de la paroisse de Mologno , installée sur la rive orientale du lac de Spinone, loin de Bergame de 17 miles. Le nombre de ses âmes est de 259.
• Piano – voir Gaurina.
• Ranzanigo , église S. Maria de la paroisse de Mologno, comprend 186 personnes; et de la Cité reste à 19 miles  à l’est du lac Spinone,
• Riva di Soldo , église S. Nicola de la paroisse de Solto, se trouve sur le lac d’Iseo, distante de Bergamo 24 miles. Sa population arrive à 268 personnes.
• Spinone, église S. Pietro de la paroisse de Mologno, est une commune habitée seulement par 136 personnes; mais elle a aussi donné son nom au Lac duquel naît le Cherio, et est distante de la Cité de 17 miles.
• Vigano, église S. Gio. Battifta de la paroisse de Mologno, comprend 341 habitants; et est éloignée de la Cité de 14 miles.
» 

  ♦ Quadra di Val Trescore
« En descendant de Val Cavallina vers le sud, et en se dirigeant vers l’ouest, on entre dans la Quadra de Val Trescore. Celle-ci est particulièrement irriguée par la Seriola Borgogna, qui se détache du Serio sous Villa di Serio entre de petites collines, et un mile et demi sous Montesello se sépare en deux, vers l’ouest pour aller baigner le château de Cavernago et la Rocca de Malpaga; et au sud pour continuer à mouiller Calcinate, et ses campagnes. Elle est fertile en vins et en grains, et peuplée de 11 925 habitants dispersés dans les communes suivantes :
• Albano, église S. Filippo et Giacomo de la paroisse de Seriate, sur la Seriola Borgogna, éloignée de Bergamo de 6 miles. Sa population atteint 393 personnes. En plus, à cette commune appartiennent aussi les habitants de Tor dalle Roveri, une autre église à laquelle sont soumises 341 âmes.
• Buzzone également appelé S. Polo en raison du monastère de S. Paolo d’Argon tenu par moines bénédictins, qui exercent également le suivi spirituel de la commune, qui comprend 415 habitants. Son éloignement de Bergamo est de 8.5 miles. Elle est subordonnée dans le domaine religieux à la paroisse de Telgate, et bien qu’elle ne soit pas la commune capitale de la Quadra, il existe aussi en son sein le Directoire des mainmortes.
• Cenate di Spora et Cenate di Sotto forment une seule grande commune, dans le spirituel distincte en deux églises de la paroisse de Telgate. La première et la plus est plus nombreuse en habitants est celle de Cenate di Sotto avec l’église S. Martino. Celle-ci comprend 800 habitants répartis sous la tutelle de quatre curés. L’autre a pour église S. Leone, et comprend 700 personnes, et toute la commune compte donc de 1500 habitants, elles sont éloignées de la Cité de 9 miles. Les campagnes de Cenate sont fertiles en excellents vins, (…).

Chiudune, église S.Lucio de la paroisse de Telgate, est habité par 995 personnes. Elle est installée à l’est du Cherio au-dessus de la route de Val Caleppio, et se trouve à 10.5 miles de Bergamo. (…)
• Gorlago , église S. Pancrazio de la paroisse de Telgate, est située sur le Cherio à 10,5 miles de Bergamo. Elle contient 880 habitants, auxquels il faut ajouter 405 autres personnes de Trezolzio avec l’église de S. Pancrazio de la même paroisse .
• Pedrengo , église S. Evasio de la paroisse de Seriate, est ainsi dénommée en raison des pierres que l’on trouve dans ses campagnes. Elle se situe sous la Seriola Borgogna non loin du Serio , et 3 miles de la Cité. Cette commune est sur beaucoup de points séparée de sa Quadra, et contient 374 habitants.
• Rossate, église S. Maria de la paroisse de Nembro, est située juste au-dessus de la Seriola Borgogna , et comprend 580 personnes. Cette commune est aussi en grande partie séparée de la Quadra.
• S. Stefano, commune et église sous le nom du saint de la paroisse de Telgate, a 423 habitants. et est situé à l’est du Cherio, et à 11 miles de Bergamo.
• Scanzo, église S. Pietro de la paroisse de Nembro, est célèbre pour son excellent moscatello. Elle se trouve près de la Seriola Borgogna, éloignée de 4 miles de Bergamo. Le nombre de ses âmes atteint 450; et la commune est séparée à bien des égards du reste de la Quadra.
• Seriate, église S. Grisologo Arcip. et paroisse dont dépendent les églises di Grassobio, Gorle, Orio, Petrengo, Brusaporto, Ranica, Nese, Torre, Olera, Monte di Nese, Redona, Valtezze, Ponteranica, Sorisole, Rossano, Albano, Azzano et Colognola. Elle est assise sur les deux rives du Serio sur lequel il tient un beau pont de pierre; et elle est vraiment le territoire le plus important de toute la Quadra avec ses 2 239 habitants. Avec tout cela, elle n’est cependant pas la commune Capitale. Elle demeure à côté de la Cité vers l’est, et à seulement deux miles des Borghi.
• Trescore, église S. Pietro de la paroisse de Telgate, est placée sur le petit torrent Todone qui débouche dans le Cherio. C’est la commune Capitale de la Quadra à qui elle donne son  nom, et contient 1 510 personnes. (…). Elle est à 10,5 miles de Bergamo.
• Villa de Serio, église S. Steffano de la paroisse de Nembro, est une commun dans beaucoup de domaines séparée de sa Quadra; et contient 630 habitants . Elle est installée au-dessus de la rive orientale du Serio, et éloignée de la Cité de 4 miles.
• Zandobio, église S. Giorgio da la paroisse de Telgate, est peuplé de 790 personnes; et se trouve sur le Cherio l’est, loin de Bergamo de 11 miles.(…)
»  

Quadra di Calcinate
«(…)

→.
» 

Quadra di Mezzo
«(…)

→.
» 

Quadra d’Isola
«(…)

→.
» 

♦  Communes de la Plaine et de la Montagne dont les habitants reconnaissent immédiatement les Juges de la Cité
« Jusqu’ici on a décrit cette partie de Plaine dont les habitants sont soumis immédiatement à la Juridiction de la Cité ; maintenant il convient de parler des communes placées matériellement dans le Territoire de la Plaine, ou de la Montagne, mais qui à la même autorité sont également soumises. Elles sont peu nombreux en vérité, mais tout aussi remarquables pour leur singularité.
Brembilla S. Gio. Laxolo , église S. Gio. Battista de la paroisse d’Almenno, est peuplée de 1 276 habitants répartis dans ses diverses communautés. En plus de et sous cette commune entrent aussi certains habitants des églises de S. Pelegrino, et de Berbenno. Cette commune entre dans le nombre des exemptées de la Montagne. Brembilla est un lieu éloigné de Bergame dec10 miles, et S.Gio. Laxolo de 12 miles; et sont établies toutes les deux sur les rives du torrent Brembilla.
(…)

→.
» 

Quadra di Val Caleppio
«(…)

→.
» 

Podestarie de Lovere
« Après avoir fait mention des Podestaries de la Plaine gouvernées par les Nobles Vénitiens, je viens en dernier lieu à parler de celles qui sont prises en charge par des citoyens de Bergamo. La première est sans doute celle de Lovere, terre noble et seigneuriale située sur l’extrémité nord du lac d’Iseo, non loin du site où l’Oglio éparpillant ses eaux, s’engouffre dans les montagnes, en en faisant un spacieux et profond lac. Ce fut dans les années passées, une localité plus importante et plus peuplée de celle qui se trouve aujourd’hui, et c’était le cas dans son commerce, sa population et sa richesse, qui ajoutait à cela la beauté de ses fabriques, qui lui donnait plus un aspect urbain que rural.
Avec tout cela, elle compte encore 1911 habitants sous la paroisse de S. Giorgio du diocèse de Brescia. C’est la résidence d’un Podestat citoyen bergamasque que le Grand Conseil de la Cité envoie avec autorité limitée dans le domaine criminel à 50 Lires, et 1000 Lires dans le domaine civil.
Ses décisions en matière criminelle passent en appel au Podestat de Bergamo , et dans les affaires civiles au Collège des Juges de la Cité. En ce qui concerne les charges publiques et habituelles des Quadre, Lovere entre pour beaucoup de motifs dans le nombre des exemptés, mais pour le reste est considéré comme uni à la Plaine (Piano).
Elle n’a pas le droit d’envoyer un syndic ou un député au Conseil Général du Territoire.
Elle regroupe plusieurs localités adjacentes , telles que Plenigo, Ranzanigo et Fiacanigo, Sa distance de la capitale est de 29 miles.
»